Left column

Partenaires distributeurs : identification

Sélectionner une langue

Trouver les produits

Trouver les solutions

Welcome to Eco Animal Health
About aivlosin

Aivlosin® chez le porc

 

Dysenterie porcine

La dysenterie porcine est une maladie très contagieuse chez le porc en phase de croissance et de finition qui est causée par la bactérie Brachyspira hyodysenteriae. Elle vit dans le colon et elle détruit la muqueuse intestinale, mais à certains stades du cycle de la maladie, les germes peuvent être présents dans les cellules qui tapissent l’intestin.



Signes cliniques

Transmission de la maladie

Diagnostic

Traitement

Prise en charge et contrôle

Efficacité d’Aivlosin®



Signes cliniques

La période d’incubation de la dysenterie porcine est variable. Au début, les animaux infectés semblent déprimés et ils ont moins d’appétit. La forme aiguë de la maladie est caractérisée par des diarrhées et l’animal peut présenter des signes de douleurs abdominales. Dans les cas sévères, les diarrhées contiennent du sang et des mucosités et l’animal peut mourir de déshydratation. Lorsque la maladie est bien établie dans un troupeau et qu’elle est donc davantage chronique, des effets tels qu’une vitesse de croissance faible et une diminution de l’efficacité alimentaire deviennent évidents.

Retour en haut de la page

Transmission de la maladie

La dysenterie porcine peut se transmettre dans tout un troupeau à la suite de l’introduction d’un animal infecté. Le pathogène est excrété dans les fèces et il peut se transmettre par différents moyens, incluant des bottes ou des véhicules contaminés. Les rongeurs peuvent également être porteurs de la bactérie et contribuer à sa transmission. Même après guérison du porc, la bactérie peut être excrétée dans les fèces de l’animal.

Retour en haut de la page

Diagnostic

Le diagnostic de dysenterie porcine peut être fondé sur les signes cliniques et l’examen des lésions pathologiques caractéristiques du gros intestin. Cependant, cela peut ne pas apporter de preuves concluantes, car d’autres affections pouvant accompagner la dysenterie porcine peuvent être confondues avec la maladie réelle. Les échantillons post-mortem des animaux infectés peuvent être envoyés à un laboratoire pour isoler et identifier Brachyspira hyodysenteriae. Les examens qui peuvent être utilisés pour identifier la dysenterie porcine sont l’histopathologie, la culture de frottis intestinaux ou des fèces et la PCR (réaction en chaîne par polymérase).

Retour en haut de la page

Traitement

Les porcs infectés doivent être traités le plus tôt possible par Aivlosin®. Un schéma thérapeutique efficace inclut généralement un traitement dans l’eau de boisson des animaux infectés, suivi du traitement dans les aliments pour le reste du troupeau pour prévenir la transmission de la maladie. Lorsque les animaux sont incapables de boire ou de manger, il faut utiliser un antibiotique injectable.

Retour en haut de la page

Prise en charge et contrôle

Plusieurs procédures doivent être appliquées pour un contrôle efficace de la dysenterie porcine : administrer un traitement dans l’eau et/ou les aliments ; nettoyer et désinfecter les locaux ; réduire si possible la densité de la population ; isoler les animaux et ne pas laisser les troupeaux se mélanger. Les rongeurs peuvent servir de vecteurs de la maladie et le contrôle de la population de rongeurs est d’une importance majeure.

Retour en haut de la page

Efficacité d’Aivlosin®

L’administration d’antibiotiques dans l’eau et dans les aliments est le traitement conventionnel de la dysenterie porcine. La substance active d’Aivlosin®, la tylvalosine, est une molécule innovante qui agit rapidement. L’utilisation d’Aivlosin® doit être envisagée dans les programmes de prophylaxie, notamment en cas de résistance aux autres antibiotiques.

Retour en haut de la page





Right column